DERNIERES ACTUS :
DERNIERES ARTICLES :
Vous êtes le ème visiteur
depuis le 23-06-2011.


Conservatoire du Littoral : menace sur le marais de Slack.

Enregistré le 17/12/2013

Vincent Deleglise, vice-président de l'ASPCO, nous alerte sur un sujet de la plus haute importance.

Bonjour, je viens d'apprendre ce matin avec stupéfaction que le Conservatoire du Littoral compte étendre sa stratégie d'intervention foncière sur la Basse Vallée de la Slack.

Entendez par , les marais de Marquise, Bazinghen, Beuvrequen, Slack...

Par un courrier du 19 septembre 2013, il a sollicité l'avis des conseils municipaux des communes concernées sur la possibilité de mener une politique foncière en complément de l'action déjà menée sur les dunes de la Slack. (365 ha sont concernés) Depuis ce temps,personne n'a jugé utile de contacter les associations de chasse, même pas le Parc Naturel Régional. Pourtant le Parc Naturel avait fait part de son intention de reprendre des contacts avec nous pour la gestion du marais... il y a sûrement un an maintenant. Jamais eu de nouvelle depuis? il se cherchait peut-être une raison d’exister vu qu'il avait perdu son label...

Seule la commune de Bazinghen a jugé utile de demander aux acteurs locaux leurs avis sur le devenir des terrains qui leurs appartiennent ou qu'ils exploitent!!!

Je ne sais pas si l'on doit féliciter Bazinghen ou condamner les autres communes?

Toujours est il qu'il y a eu une réunion le 10 décembre à Bazinghen et qu'il y avait de l'ambiance! (à ce qu'il parait, ma hutte est sur Marquise donc, pas mis au courant).

On aurait proposé un pacte entre les propriétaires et le conservatoire pour que ces propriétaires s'engagent à vendre leurs parcelles uniquement au conservatoire...effectivement le conservatoire aurait s'engager à ne pas préempter avec un arrangement pareil.

D'après ce que l'on m'a dit la proposition a été rejetée et la réunion écourtée.

Il n'y aurait que la commune de Marquise qui aurait autoritairement délibéré en faveur de ces préemptions (appelons les choses par leurs noms) pour l'instant.

J'invite tout le monde à contacter sa mairie pour bloquer ce déni de démocratie et à recueillir un maximum d'informations à nous transmettre.

Ensuite je propose de faire une réunion à Beuvrequen pour faire le point et discuter des interventions à mener.

En parlant de Beuvrequen, il parait que la commune serait intéressée pour acheter des parcelles à 10 000 euros l'hectare avec 80 pour cent de subventions..., rigolez pas, c'est avec vos sous!!! comme disait colluche.

Au fait le but officiel serait l'entretien du marais qui se dégrade, une étude qui va coûter une fortune se met en route pour voir comment améliorer l'écoulement du marais...(MDR).

J'attends un maximum de réactions; une fois que le ver est dans le fruit, il pourrit!

Vincent DELEGLISE, vice président de l'ASPCO.

 

 

--

Enregistré par : Vincent DELEGLISE VINCENT (vincent.deleglise0193@orange.fr) Acces Direct : http://aspco.fr/?l=fr&p=faq-edit&q=542


INFOS PRATIQUES :
QUESTIONS-RÉPONSES :
___